ios-personmd-notifications md-help-circle

Profile

  • Guest
    medal 0
  • Posts: 21
  • Post Likes: 3763

Notifications

  • No Unread Notifications

League
International Star League / Viens chez nous !

angle-double-left ios-arrow-back 1 2 3 ios-arrow-forward angle-double-right
medal 6006
128 days ago (Last edited by Jerry Nissa 35 days ago)

International Star League

MTWTFSS at 19:00
100% race distance igp-car 2 cars per team 2.0x race speed
RookieProElite
Teams151316
Reputation502153816567
See league


Le recrutement est toujours ouvert ! Pas de règles pour les pneus/drs


400x542

400x542

400x542

md-quotelink
medal 6006
127 days ago (Last edited by Jerry Nissa 64 days ago)
https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/isl_s315.png


La Saison 32

(clique droit / ouvrir le lien dans un nouvel onglet pour regarder les images tranquillement ;))

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/isl_s315.png


Les inscrits :

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/inscri10.pnghttps://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/inscri11.png



Episode 1 - Australie
https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/01_aus10.png

Elite

Pour la première fois depuis…. Sa création la ligue va débuter une saison avec 16 équipes en Elite ! Phénoménal !
La bataille va être rude toute la saison pour marquer des points, mais surtout pour éviter la relégation !!!

Et il va falloir performer rapidement. Les « anciens » font faire face aux « nouveaux » aux dents longues.

Et l’Australie est le théâtre de ce premier épisode de la saison 32…

32… Comme le nombre de pilotes au départ. Embouteillages.

Il fallait être rusé pour bien se qualifier et bien rouler après. Les qualifications sont restées très ouvertes… Et de nombreuses écuries optèrent pour les pneus rouges... quand les autres préféraient les jaunes voire les gris !

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/start_31.png


Mais il fallait aussi être malin pendant la course… Avec 8 pilotes en pneus rouges, la tête de course allait être animée. Et surtout, il ne faut pas perdre de temps lors de l’arrêt !

Car les arrêts comptent… pendant le décompte… Beaucoup se sont arrêtés en étant dans le top 10 voire top 5…. Et ressortis après la 20° place… Chaque dixième a compté… Chaque action, réflexion qui va faire gagner ce dixième va compter cette saison
Et pour cette raison, ces gains dixième par dixième, c’est rr maverick qui ouvre le bal des victoires, devant son coéquipier Pierre Prost. L’équipe maveracing a dominé. Et elle laisse les miettes au Champions en Titre, Théo Bonnet qui complète le podium !
Derrière, le coéquipier (L. Simon) et les autres : Team Khira qui met ses 2 pilotes dans le top 10, Cmotorsport qui en met 1, tout comme Byggie F1 Team, INEOS et TazTeam qui marque déjà de très précieux premiers points.

Pour les promus, c’est plus compliqué. Tout comme le dernier arrivé qui n’est pas encore au niveau. Ils ne pourront que progresser et rendre la concurrence plus féroce !

1. rr maverick (maveracing)
2. Pierre PROST (maveracing)
3. Théo BONNET (Qosmio F1 Team)

__________

Pro

En Pro, le départ soudain d’un concurrent 2 jours avant le début de la saison a jeté un certain froid. Les promotions allaient se trouver une nouvelle fois compromises faute de participants.

Mais un candidat de dernière minute s’est présenté, et a été accepté. Cependant un poil trop tard et il n’a pu participer à la course.

Course pendant laquelle l’équipe officielle s’est bien défendue (5 et 7), mais il était prévisible que les 2 ogres de la fin de saison dernière, MUSTANG GP 17 et GCK allaient se battre pour la victoire (et ce malgré le lest). Et c’est ce qu’il s’est passé.<br />Enfin… presque… Si MUSTANG GP 17 était bien au rendez-vous, en remportant la course (pour la première fois), derrière ses 2 pilotes , c’est TEAM RAKAK qui s’est incrustée. Avec bonheur, puisqu’elle fait 3 et 4.

1. Nicolas MICHEL (MUSTANG GP17)
2. Jérémy ALESI (MUSTANG GP17)
3. Mark SUDNIK (TEAM RAKAK)

__________

Débutant

15 inscrits sur 16 possibles et surtout un maximum de nouvelles équipes ! (il ne reste que 4 équipes de la saison dernière !!)
Avec un épouvantail, l’équipe Simtek Racing qui semble être la plus expérimentée.
Mais l’expérience amène la contrainte. Et le lest. Ce qui n’empêche pas Simtek Racing de faire 5 et 10.

Les essais, dominés par une équipe revancharde (Black Puma, qui a perdu sa seconde et l’accession lors de la dernière course) et une équipe qui développe lentement mais sûrement (doubel) n’ont laissé que peu de surprise.
Même la course fut presque une litanie…. doubel a fait le doublé, avec son nouveau pilote, alors que la Squadra Maserati palace un pilote en 3 après être parti 9°

Il est bien trop tôt dans cette catégorie pour savoir qui seront les meilleurs, mais ils risquent d’être nombreux si l’assiduité est là. Et l’on aura peut-être des surprises !

1. Alain PANIS (doubel)
2. Dennis GRIMM (doubel)
3. Marat ZHAPAROV (Squadra Maserati)


Episode 2 - Bahrein

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/02_bah10.png

Ah ça....Pour faire chaud, il fait chaud....

Et QOS aime bien la chaleur. Ses F1 sont très souvent performantes ! Et souvent, elles lke sont plus en course qu'aux essais. Où est-ce de l'intox....
Parce que pour le coup, la première F1 QOS est 8° sur la ligne ( et première en pneus jaunes)... Loin du pole-man (Victor Leroy, CMO, qui devance les 2 MAV).

Mais comme souvent, ce n'est pas parce qu'on part en pole qu'on gagne. Même si ça aide.

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/start_33.png

Quoiqu'il en soit, le départ s'est bien passé pour tous les concurrents, sans accrochages au premier virage (ça, on se les garde pour Monaco et Spa).

Et les 7 nains... pardons, les 7 pilotes partis en pneus rouges feront fortune diverses, mais termineront tous dans la premeèr moitié du classement.

La palme au vétérant Jerry Nissa (HFT), qui prend le point de la 10° place. Finalement, les moins bien classé sont les RED, 13° et 16°.

Pour le reste, les petits nouveaux essais de faire de leur miuex, mais c'est très compliqué. Il est normal de retrouvé vers la fin du classement les PHA, VRT, TEF et les PHE... MAis y trouvé les expérimentés BYG, TAZ et SBA.... Une belle erreur stratégique.... Le Navet à TAZ, bon dernier !

Espérosn que tout ce petit monde se bougera pour progresser vite et bien !!!

En attenbdant, QOS a (très vite) renoué avec la victoire, terminant 1 et 3 ! Le Champion ne se laissera pas faire !!

1. Loïc SIMON (QOS)
2. Victor LEROY (CMO)
3. Théo BONNET (QOS)

__________

Débutant

La domination annoncée de MUS semble bien commencer. 2° victoire de rang. 2° doublé. Derrière, TRA et ISL se battent pour les miettes (3, 5 et 4, 8) devançant l'aute favori GCK (6 et 7).

Même si l'on peut imaginer déjà que la première place sera acquise à MUS (quoique, la saison débute à peine), la bataille pour la seconde place et l'accession s'avère dors et déjà passionnante !!!


1. Nicolas MICHEL (MUS)
2. Jérémy ALESI (MUS)
3. Adam HILL (TRA)

__________

Pro

Les nouveaux tentent le putsch !!!

Nicolas Panis (SMR) arrache la pole devant les 2 BPU et le vainqueur du 1° GP de la saison, Alain Panis (DOU).
Une nouvelle victoire de DOU en perspective ?
Rien n'est moins sûr, car l'équipe vient d'être notifiée de porter un ballast, comme SIM.
Et DOU a mal géré ce surpoids, terminant 11 et 12 à l'inverse de SIM qui fait 7 et 8. Pas des gros points, mais des points quand même.

Plus avant, c'est la Squadra Maserati qui s'impose pour la prmeière fois de la sasion, sigannt le doublé (1 Zharapov, 2 Gomes). Et SMR complèrte le podium (3 et 4).

BPU limite la casse devant HAR (respectivement 5 et 6), mais n'arrive plus à être devant à l'arrivée. LE contre-coup de la fin de saison dernière ?


Espérons les revoir en haut au plus vite, pour avoir une belle lutte pour le titre !!!

1. Marat ZHARAPOV (SMA)
2. Renan GOMES (SMA)
3. Nicolas PANIS (SMR)



Coupe

BEE termine 9°, et prends son 2° points devant RED malgré une belle course. Et Presque tout le monde a doublé la mise ce soir. Seul TAZ s'est planté, lâchant le point à SBA.


Episode 3 - Chine

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/03_chi10.png

Encore un grand-prix avec de fortes températures. Mais pas autant que le précédent. Une GP pour QOS ? Pas si sûr... Forte chaleur mais pas étouffante. Les réglages, les prises d'air, tout ce qui peut aérer le moteur, ou ne pas le faire surchauffer fera la différence. Donc, la stratégie sera prépondérante. Mais qui aura la meilleure stratégie ?

Une des 6 équipes partie en pneus rouges ( CMO, en pole, devant les 2 RED et les 2 HFT et 1 TEF, mais hors concours d'entrée en étant 26° sur la grille) ? Les autres parties en pneus jaunes ?

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/start_32.png

Bref, il fallait sortir la boule de cristal. Et qu'elle ne soit pas fendue !!!


Et vous savez quoi ? Les 4 premières ont réalisé 4 arrêts ! 4.... Avec la perte de temsp que cela sous-entend.... Imaginez donc MAV qui fait 1 et 2 (2° victoire de rr maverick, un cheveu devant son coéquipier), et qui termine avec 13 secondes d'avance sur CMO dont le second pilote a encore 3 seconde d'avance sur le 5°... 4 arrêts !!! Et les gros points !

Derrière, les miettes vont à TEK (5 et 9), BEE (7) HFT(8), qui a doublé dans les derniers hectomètres le second pilote TEK et BYG (10).

Premier perdant : Quentin Prost (INE) qui a devancé Léa Tambay (HFT) 4 tours durant, qui perd cet avantage dans la zone DRS et lui permet de faire 8 !

Le vétéran, lui, a fait une course honorable pour ses 40 bougies... 16°. A cause d'un relais mal géré, trop près de sa coéquipière.

L'autre (presque) perdant : QOS. Oui.. avec Théo Bonnet, champion en titre à la traîne pendant tout le GP, et qui finit à une petite 17° place....

Et en fin de classement, il va falloir très certainement s'habituer à retrouver les mêmes équipes : PHE (25, 26), VRT (27, 30), TEF (28, 32) et PHA (29, 31).
La saison sera longue pour ces équipes.

1. rr maverick (MAV)
2. Pierre PROST (MAV)
3. Valentin PANIS (CMO)

__________

Pro

GCK a toujours un peu de retard à l'allumage... Tel un vieux diesel.... Pourtant, lors des essais, les F1 sont performantes, puisque les pilotes occupent la première ligne, devant le Finlandais d'ISL et les 2 MUS.
Mais en course, ce n'est pas la même histoire. C'est MUS qui domine. Les 2 premières places. Derrière, on retrouve le petit Finlandais (3°) devant un mix de TRA et GCK (4-6 et 5-7).

Derrière, le second pilote ISL et les KAR complètent le top 10. En 3 courses, seulement 5 équipes ont marqué des points.

1. Jérémy ALESI MUSTANG (MUS)
2. Nicolas MICHEL (MUS)
3. Väinämö MAKELÄINEN (ISL)

__________

Débutant

Un des jeux favoris la saison dernière étaient les qualifications groupées.... Il n'aura fallu que 3 courses pour que les 10 meilleurs temps en qualification regroupent 5 équipes....
BPU, l'habitué part en première ligne. Puis DOU occupe la 2° ligne. Arrive SMR sur la 3° ligne, devançant SMA (4° ligne) et HAR (5° ligne). 5 Lignes, 10 pilotes, 5 écuries...
Et en course ? On prends les mêmes, on secoue un peu mais pas trop et on trouve :
- doublé de DOU
- SMA sur le podium (3 et 4)
- 1 pilote BPU (on a peut-être secoué un peu trop fort)
- les pilotes SMR
- le 2° pilote BPU
- les pilotes HAR.5 écuries...

Trop fort les fous !

1. Alain PANIS (DOU)
2. Dennis GRIMM (DOU)
3. Marat ZHARAPOV (SMA)


Coupe :

Qui dit 3° GP dit premiers qualifiés. En remportant la 3° manche consécutivement, QOS, BEE, HFT, CMO, GIP MAV et VRT s'assure une place au second tour.
Seul match indécis : TAZ-SBA, dans lequel TAZ vient de reprendre l'avantage 2-1.


Episode 4 - Espagne

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/04_esp10.png

La chaleur s'installe partout. Doucement mais sûrement. Et on vient de la voir, QOS et MAV aiment bien la chaleur.

La stratégie semblait donc pneus jaunes ou gris pour tous. Surtout, ici en Espagne... Et tout le monde opta pour les pneus jaunes.

Mais le vétéran Jerry Nissa (HFT) a décidé de tenter un coup : les pneus rouges pour débuter ! Bien lui en a pris puisqu'il tenait la pole pendant toutes la séance de qualification. Mais peu avant la fin, Liam Smith (TEF) tenta aussi ce pari fou, sur un piste en bien meilleure condition. Et il lui a volé la pole pour 1 centième !!! 1 centième... 1:19.581 contre 1:19.582 pour Jerry Nissa. Qui jeta son casque de colère !!

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/start_34.png


Il ne fallait pas rater son départ. Et compter sur une erreur de son adversaire de la première ligne. Mais Smith réussit son départ. Bloquant Nissa. L'empêchant de le dépasser. Favorisant ainsi le retour rapide des F14 de MAV. Nissa perdit ainsi le bénéfice de cette stratégie, étant dépassé par rr maverick dans le zone DRS. Et sans jamais pouvoir refaire ce retard avec le premier ravitaillement. Et là, même si l'arrêt fut très bon, le fait de n'avoir pu s'échapper dès le départ allait lui coûter cher : il est sortit des stands à la 25° place... Et ne put revenir à cette 3° place que juste avant ses 2° et 3° arrêts, par le biais de la stratégie décalée. Mais c'était là la seule consolation pour lui, qui allait finir au pied des points, à une petite 11° place.

Ce concurrent hors course pour la victoire, MAV allait pouvoir gérer tranquillement sa course. le plus mauvais classement du futur vainqueur rr maverick fut 14°. Après son premier arrêt. Après, il a toujours navigué entre la 1° et le 3° place. Les MAV semblent intouchables en ce début de saison !

Derrière, QOS essayait de tenir le rythme, avec succès. Mais en restant à distance du leader, il place ses voitures 2 et 3. devant Cyril Raymond (TEK), qui a du batailler ferme pour dépasser Matt Matik (BEE)  et finir 4° place .

Et ce n'est que 6° que le second MAV se place, doublé par Matt Matik qui a réalisé un superbe final, qui aurait pu être grandiose. Au 59°tour, alors qu'il était 2°, sa boîte de vitesse est restée bloqué en 6° pendant pendant tout le tour pour une raison inconnue. Mais il a admirablement manœuvré pour ne pas caler à faible vitesse et abandonner avant que tout redevienne normal.  Son frère lui, n'a pas connu les mêmes soucis, mais prend quand le point de la 10° place. Alors 7°, il a vu revenir sur lui des fous furieux. Nicolas Beauclé (TEK), Victor Leroy (CMO) et Léa Tambay (HFT). Il s'est mêlé à la lutte quelques tours, mais ces 3 là voulaient en découdre. Et Victor Leroy fut le plus malin à ce jeu là. Il allait profiter du DRS pour prendre l'avantage sur ses adversaires. Alors qu'ils s'échangeaient les places à coup d'accélération, de freinages tardives, de virages pris à la cordes, la bande des 3 à assurer le spectacles. Et alors qu'il reste quelques centaines de mètres dont la zone de DRS, Leroy se laisse décrocher et se place derrière Beauclé et Tambay.

Porté par le DRS, il double les Tambay qui elle-même dépassait Beauclé. Le freinage fut dantesque, mais aucun incident. Même pas une petite touchettes. Et Leroy à l'accélération prend une longueur d'avance.
Et s'il n'y pas eu d'accrochage, c'est aussi parce que ces 3 là ont abordé ce dernier gros freinage très différemment. Et c'est Beauclé qui a bloqué ses pneus. Laissant les 2 autres prendre l'écart nécessaire pour ne pas être repris avant la ligne.

Quant à Liam Smith, il lui reste encore beaucoup à apprendre avant de jouer dans la cours des grands. Il a fini loin des premiers, loin du vétéran. 21° sur 32. Avec les équipes qui vont se battre pour éviter la relégation...

1. rr maverick (MAV)
2. Théo BONNET (QOS)
3. Loïc SIMON (QOS)

__________

Pro

Dans cette division, 2 pneus : jaunes ou gris. Pas de pari. Si ce n'est MUS qui a fait partir ses pilotes avec des pneus différents. Au moins pour le premier relais.

Parce que MUS est bien parti pour dominer en long en large et en travers ! Sur ce GP : Pole-position, Meilleur temps au tour et victoire avec Nicolas Michel! Le tout en pneu jaunes.

Mais les pneus gris ? Un coup de bluff. Un seul relias, le premier, après, les pneus jaunes. Et Jérémy Alesi  termine derrière son équipier.

Et sur la troisième marche du podium, enfin un pilote GCK ! Mais un seul. L'autre finira 6°. Derrière les 2 pilotes TRA.

L'équipe officielle, elle, a mal géré ce GP, même si elle termine 7 et 8, elle doit mieux faire.

Enfin, ULT place ses 2 pilotes 9 et 10.

Le reste ne devient que littérature.

1. Nicolas MICHEL (MUS)
2. Jérémy ALESI (MUS)
3. Maxime MOREAU (GCK)

__________

Débutant

En 3 courses, 2 équipes semblent se détacher du lot. Et c'est le cas pour ce GP aussi.

DOU et SMA se rendent coup pour coup après chaque GP. Et pour celui-ci, même si Alain Panis gagne pour DOU, son coéquipier Dennis Grimm ne fait que 4. Derrière les 2 SMA (Zharapov et Pellegrini dans l'ordre).

Conséquence ? SMA est en tête au championant constructeur devant DOU. Pour un point.

Derrière les autres font ce qu'ils peuvent pour la plupart. BPU et SMR vont certainement passer la saison à ramasser les miettes. Enfin, MCL et JUL ont marqué leurs premiers points (2 et 1).

1. Alain PANIS (DOU)
2. Marat ZHARAPOV (SMA)
3. Aldo Pellegrini (SMA)

__________

La Coupe

TAZ auteur d'une horrible contre-performance en terminant 31 et 32 du GP donne le point de l'égalisation à son adversaire SBA.

Monaco sera le théâtre du point décisif !


Episode 5 - Monaco

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/05_mon10.png

Le plus beau, le plus attendu des Grand-Prix. Ici la moindre erreur se paye cash. Mais c'est aussi aussi le plus prévisible des grand-prix... Le pole-man est très souvent le vainqueur.

Les équipes en général n'utilisent qu'une seule gomme, la plus performante: les pneus rouges, super-tendres. C'est la piste la moins abrasive.

Parfois la victoire peut se jouer aussi aux stands. La stratégie tient une place prépondérante pendant ce grand-prix. Même si 9 fois sur 10, c'est le pole-man qui l'emporte. Sera-ce encore le cas de ce grand-prix ?

Les essais de qualification ont été le théâtre d'une incroyable empoignade ! Chacun cherchant à obtenie la meilleure place sur la grille.

Mais c'est bien MAV qui réussit le mieux cet exercice, en prenant la première ligne (pole de rr maverick devant Pierre Prost). Derrière, le champion monopolise la seconde ligne. Et surprise, c'est HFT qui occupe la troisème ligne, devant BEE. TEK n'est que sur la 5° ligne.

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/start_35.png

Et quand les fauves sont lâchés, les seuls à ne pas être partis en pneus rouges vont regretter ce choix : TAZ et PHA prendront les 4 dernières places, avec 6 tours de retard ! Alors que les autres, notamment les promus, n'auront pris au pire le vent qu'une seule fois (les pilotes classés 20 à 28 ont tous fini avec un tour de retard).
Devant, ceux sont toujours les mêmes qui font le spectacle. Il est donc normal maintenant de voir las MAV en 1 et 2, devant QOS et/ou TEK. Sauf que pour ce grand-prix, pas de TEK. Mais les HFT et les BEE. Leurs voiturent semblaient mieux équilibrées pour ce circuit (à se demander s'ils ont fait des essais privés sur la voie publique !).

Les TEK ont eu beaucoup de difficultés sur ce circuit. Quelques explications, volées lors des conversations radios, faisant état de manque global de puissance et problèmes de suspension peuvent expliquer pourquoi TEK est loin de son niveau habituel.

Il semble que cette saison frappe d'une certaine malédiction les équipes terminant mieux que d'habitude sur quelques GP. BEE et (dans une moindre mesure) HFT s'attendent à subir un contre-coup violent à leurs performances récentes.
Mais personne ne s'attend à une baisse de régime des MAV, certains murmurant même leur étonnement quant à la vélocité hors nomre de ces F1.

Avec tout cela, on a presque notre top 10 final. Les MAV ont géré, les QOS suivent tant qu'elles le peuvent. Quoiqu'un peu loin cette fois-ci. Derrière, la bataille pour la 5° place a été remportée par Léa Tambay (HFT) qui en quelques tours a rattrapé et dépassé les 2 BEE. Elle n'a pas été la seule à doubler.
Des 2 pilotes, seul Otto a mieux résisté si l'on peut dire que son frère. Il finit 6, alors que Matt a été dépassé par le vétéran Nissa (HFT,7) et Raymond (TEK,8). "Pneus trop usés" dira-til après la course. Il est le seul du toop 10 à avoir effectué 3 arrêts.
Pour compléter ce top 10, Leroy (CMO) place sa F1, "presque" par hasard, avec ses 5 arrêts... Presque, parce sa coéquipière Sarah Panis finit dans le sillage de Beaclé (TEK, 11), réalisant du même coup le meilleur temps au tour.

1. rr maverick (MAV)
2. Pierre PROST (MAV)
3. Loïc SIMON (QOS)


la Coupe.

Fin du premier tour avec ce 5° GP.

Carton plein (5/5) pour 7 des 8 qualifiés. L'intérêt principal de cette dernière résidait dans l'opposition entre TAZ et SBA. Et TAZ s'est mis hors-jeu dès les essais qualificatifs en prenant le (mauvais) pari des pneus gris. Trop lent. Beaucoup trop lent pour ce circuit. Et jamais montés à la bonne température...

Du coup, SBA passe le premier tour et vole vers les 1/4 pour la première fois !

__________

Pro

En débutant, les courses, se suivent et les vainqueurs se ressemblent. MUS est largement au-dessus de la meute, et domine pour la 5° fois en 5 GP. Cette équipe va tenir son objectif : la promotion en Elite !
Et alors qu'in s'attendait à voir un pilote TRA. Mais c'est le finlandais d' ISL qui prend la 3° place pour la seconde fois de la saison. C'est d'ailleurs le seul pilotes hors MUS qui a fini dans le même tour que le vainqueur. Tous les autres, sont à au moins 1 tour.

MUS, ISL et KAR ont été les seuls équipes à rouler en pneus rouges. Les autres, ça a été un beau .... mélange entre jaune et gris... et +10 tours pour le plus lent....

1. Jérémy ALESI (MUS)
2. Nicolas MICHEL (MUS)
3. Väinämö MAKELÄINEN (ISL)

__________

Débutant

DOU semble bien avoir assimilé le ballast. Et Alain Panis remporte sa 4° victoire... Il devance le nouveau pilote SMR Benjamin Jackson et Dennis Grimm, son coéquipier chez DOU. Et ce tiercé à l'arrivée et le tiercé du départ. Gagnant, dans l'ordre !
BPU doit aussi courir avec le ballast. Espérons qu'il assimilera rapidement afin de rejouer les premiers rôles !

1. Alain PANIS (DOU)
2. Benjamin Jackson (SMR)
3. Dennis Grimm (DOU)


Episode 6 - Azerbaïdjan

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/06_aze10.png

Retour au boulot après une mini-pause... Et certains ont du rester en congés...

Les premiers à se mettre en place, les F14 de MAV. C'est en gros l'équipe à (a)battre pour gagner quelque chose cette saison. Même si QOS a déjà remporté une course cette saison, l'exploit sera difficilement renouvelable. Mission pas impossible, mais compliquée !

Et pour cela, il faut déjà commencer par les essais. Les essais ne sont pas plus révélateur de ce que le résultat Grand-Prix va être. Mais c'est déjà un bon indicateur. Et MAV place un F14 en tête. Normal. Banal. Ce qui l'est moins, c'est qu'entre les 2 voitures, il y les 2 TEK, les 2 QOS et les 2 HFT.

Ça fait du monde !

Deuxième étape, les essais de qualification. Et là... Clairement MAV a changé de stratégie car on ne retrouve ses voitures que sur la
3° ligne !

Devant ? Des QOS bien en verve et en pneus rouges sur la première ligne (Simon devant Bonnet), et sur la seconde ligne, RED vient jouer les trouble-fêtes. En pneu rouges aussi. Suivent donc les MAV, en pneus jaunes, les 2 TEK, en jaune aussi, et 1 TEF, en pneus rouges. La probabilité de ce trouver derrière cette F1 moins rapide en course est très grande pour les pilotes derrière sur la grille et risque de causer des soucis !

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/start_37.png

La pole donne un avantage certain sur cette piste urbaine atypique. Mais la meute qui suit les QOS s'accroche. Et malgré les pneus rouges, QOS ne parvient à prendre réellement le large. Ça se jouera lors des arrêts !

Les F1 sont tellement regroupé que chaque pilote QOS ressort 22 après son ravitaillement. Ce grand-prix sera une épreuve de fond !

Au grès des arrêts, Tambay (HFT) roule en tête, puis Michel (BYG) et Beauclé (TEK) et les MAV aussi....

Et dès leur second relais, les MAV font le trou et tout le monde pense que le GP est joué.  C'était sans compter sur l'erreur d'appréciation de trajectoire de maverick qui dû freiner fort, faisant un plat, et forçant son coéquipier à faire de même. La perte d'adhérence provoqué par ce freinage va durer quelques tours, le temps aussi de vérifier que l'électronique des voitures n'a pas été endommagée. Mais c'est suffisant pour que les QOS se rapprochent et prennent les reines du GP à la faveur des ravitaillements. Et plus rien ni personne ne pourra empêcher une nouvelle victoire de QOS cette saison. Personne si ce n'est les pilotes eux-mêmes. Une faute d'inattention arrive très vite.

Mais il était écrit que les QOS échapperaient à ce genre de péripéties aujourd'hui. C'est plutôt MAV qui en a souffert. Alors que les voitures roulaient en 3 et 4 tranquillement pour assurer, la seconde voiture eu soudain une perte de régime importante. L'avance sur le suivant semblait toutefois suffisante.
Beauclé (TEK) voyant cela augmenta sa vitesse. Mais il vit surtout revenir dans ses rétros le vétéran Nissa (HFT) qui avait dépassé sa coéquipière et Raymond (TEK). Un final four pour la 5° place en quelque sorte...

Voire la  4° place, car à force de se dépasser au gré des freinages retardés, du DRS, de l 'aspiration... Nissa et Beauclé sont revenus sur Prost, toujours en proie à ce soucis électronique qui lui faisait perdre de la puissance. Et voilà que Prost, Beauclé et Nissa bataillent pour la 4° place... Bientôt rejoint par Raymond (TEK) qui a pris définitivement le dessus sur Tambay (HFT) en la forçant à freiner le plus tard plus possible et avant que ça ne soit trop tard. Gros freinage, grosse fumée blanche, pneu bien ni***** ! Ce qui a permis à Leroy (CMO) et Matt Matik (BEE) de fondre sur Tambay tel un rapace sur sa proie mais sans parvenitrr à la dépasser.

Devant QOS allait signer le doublé, mérité au regard de cette course bien gérée, devant  maverick (MAV). La bataille pour la 4° place allait choisir son vainqueur : Beauclé (TEK) a pris l'avantage sur Prost (MAV) dans la zone DRS. Nissa (HFT), tracté aussi par le DRS mais pas suffisammant pour revenir dans les roues des 2 devait gérer Raymond (TEK) derrière.

Les places étaient figées ! Et la fin du Grand-Prix la bienvenue pour tout le monde.

1. Loïc Simon (QOS)
2. Théo Bonnet (QOS)
3. rr maverick (MAV)

En Coupe, cette course très ouverte a sonné l'entame du second tour !

Le match pahre de ce deuxième tour oppose MAV à TEK !!!!

Et c'est MAV qui l'emporte, d'un rien !

Dans les autres oppositions, la logique a été respectée. CMO mène devant GIP, HFT devant SBA et QOS devant BEE.

__________

Pro

En Pro, ça roule pépère. Enfin, c'est ce qu'on croit. GCK a enfin tenu son rôle. Ou presque : la pole à Maza, devant les 2 MUS.
Pendant la course, ce fut moins évident. Un premier relais bien mené, un second moins simple. Et alors que tout semblait parfait pour un victoire, Timo Kessel (AMG) est parti à la faute, envoyant sa F1 dans le mur. Deux tours sous drapeau jaune, permettant à MUS de revenir. Et alors que ce petit lâchait à nouveau les chevaux, Bay Nasution, l'autre pilote AMG est parti à la faute. Provoquant un nouveau drapeau jaune. Et c'est ainis qu'au nouveau "Restart", les MUS se sont montrées plus agiles et rapides pour finir en formation (Leroy devant Michel). Maza finira devant Moreau pour GCK, qui peut râler de ce mauvais concours de circonstances.

Du coup, après ces 4 pilotes des 2 équipes favorites, l'équipe officielle se place 5 et 6. En douceur.
Et malgré ce bon résultat, GCK reste quand même 4° au général, derrière MUS, TRA et ISL.


1. Anthony Leroy (MUS)
2. Nicolas Michel (MUS)
3. Javi Maza (GCK)

__________

Débutant

DOU a de l'avance, gère bien le lest obligatoire et domine les débats. D'ailleurs, depuis quelques GP, c'est Panis qui prend la pole devant l'habituel Prost (BPU). Ces 2 là dominent les essais devant leurs coéquipiers. Et la stratégie du jouir était simple : 3 arrêts, le premier relais en pneus rouges.

SMR, souvent larguée, a regardé et laissé faire. Partis en pneus jaunes, les pilotes étaient rapidement distancés.
Lorsque la bande des 4 s'arrêta, Jackson (SMR ) se retrouva en tête de la course. Pour la première fois de sa carrière. Et il le restera jusqu'à son arrêts, pendant lequel il sera dépassé par Pellegrini (SMA), parti en pneus gris, s'usant beaucoup moins, et pouvant ainsi faire des relais plus longs.

Du coup, ces 2 stratégies décalées ont données un avantages certains à ce 2 équipes, qui ont su rester en tête de la course jusqu'au bout. Et Pellegrini auraut pu l'emporter si il n'avait pas du repasser par les stands pour changer son aileron avant suite à un accrochage. Et Jackson (SMR) se retrouve à nouveau en tête. Et il ne sera plus rattrapé, signant ainsi son premier succès.

Derrière, Panis (DOU) a tout donné pour revenir, mais échoue sur la 3° marche du podium derrière Pellegrini.

1. Benjamin Jackosn (SMR)
2. Aldo pellegrini (SMA)
3. Alain Panis (DOU)


Episode 7 - Canada.

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/07_can10.png

La beauté de ce circuit, c'est la foule que l'on peut voir. Qui vient de partout dans le Monde. On y croise les fans de F1, les touristes, les curieux, les touristes allemands (faciles à repérer : ils portent des chaussettes avec des sandales et leurs visages sont plus rouges que rouge !).

Bref, la météo a permis à une incroyable foule de se masser dans les gradins. Et les essais libres se passent merveilleusement bien pour tout le monde, laissant présager une belle empoignade à tous les "étages" de la course.

Et alors que l'heure des essais qualificatifs approchait, des gros nuages sombres faisaient de même.

Quelques équipes envoyèrent leurs pilotes (VRT, INO, SBA, BEE) en pneu "secs", rouges ou jaunes.

Et dès qu'il finirent leur tour lancé, une pluie digne de la mousson s'abattait sur la moitié de la piste. Il décidèrent de finir sur leur élan pendant que les autres commençaient à sortir des stands en pneus verts ou bleus.

Les managers cherchaient à savoir si ce temps continuerait , un peu, plus longtemps, pas du tout... et échafaudaient toutes sortes de stratégies. A tel point que toutes les écuries ne sont pas ressorties pour la suite des essais.

Mais au final, la grille de départ est donc un peu plus mélangée que d'habitude. MAV grâce à Prost a pris la pole, et maverick est second.

Derrière, place réservée très souvent à QOS ou TEK, on trouve HFT puis BYG (par ligne) et 1 TEF et 1 CMO (4° ligne) et enfin les 2 TEK. Les QOS sont après les seconds CMO et TEF...

GRID


Et les stratégie furent donc très différentes dès les départs. Les 18 premiers ont choisi les pneus bleus. Pendant que GIP, TAZ et PHA partent en vert. Et le plus étrange, fut lorsque sur la grille, des équipes montrèrent des pneus jaunes ou rouges !

Le bilan de la course ? Bah un bordel monstre.... La pluie au Canada, elle va elle vient.... Rien de sûr avec elle....

Elle est là au début, donnant raison à ceux qui ont mis les pneus verts en prévision. Mais elle avantage plus encore ceux en pneus bleus.

Mais la pluie.... Elle décide de partir..... Passage aux stands pour les pneus pluies Re-passage pour ceux qui avaient choisi les pneus secs et ont déjà changé...

Et ça a été comme ça pendant toute la course... Avec un beau brassage...

Les F14 de MAV sont quand même arrivées en formation, Prost en tête après avoir distancé maverick et pas qu'un peu.
Derrière, la bonne opération est pour TEF, qui signe ses premiers points et surtout son premier podium par l'intermédiaire de Léa Bernard.
En 4 et 5, on retrouve les TEK, Cyril Raymond devant Nicolas Beauclé, qui a du s'arrêter 6 fois !). En 6, Léa Tambay (HFT), en 7 le second TEF, en 8 le vétéran Nissa, en 9 Simon, premier piolte QOS et 10 Axelle Aer de BEE.

Et pour la Coupe, même si c'est un grand bazar au final, QOS termine devant BEE qui s'est troué sur ce GP (25 et 26), HFT est loin desvant SBA, MAV grâce à sa victoire reste devant TEK, et GIP, grâce à AER  ramène le point de l'égalisation devant CMO.

1. Pierre Prost (MAV)
2. rr maverick (MAV)
3. Léa Bernard (TEF)
__________

Pro

Comme chez les grands, la pluie a rebattu les cartes dès le début de la course. C'est TRA et KAR qui avaient vu juste avec les pneus pluie pour les essais. Mais les changements de météo en course on remis toutes les stratégies en cause. Sauf peut-être pour MUS qui a gérer la course d'une main de maître; car le 3° a terminé à 2 tours du vainqueur !

Une fois n'est pas coutume, mais les équipes ont roulé et terminé en formation : MUS, ISL, ULT, AMG, KAR (pour les équipes dans les points), MAC, GCK et le grand perdant du jour TRA, qui prend les 2 dernières places....

1. Anthny Leroy (MUS)
2. Nicolas Michel (MUS)
3. Väinämö Mäkeläinen (ISL)
__________

Débutant.

BPU revient aux affaires, du moins aux essais, en prenant la première ligne, devant DOU et SMR.
En course, c'est Alain Panis (DOU) qui gagne encore une fois (la 5°), devant son coéquipier. Et à 1 tour, on trouve les 2 BPU. COnfirmation que l'équipe va mieux.

1. Alain Panis (DOU)
2. Dennis Grimm (DOU)
3. Alexis Perrot (BPU)


Episode 8 - France

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/08_fra10.png

Retour "à la maison". Et sans pluie. La mousson canadienne a bien refroidit toutes les équipes, rendant compliqué un GP sensé être simple et rapide.

Alors c'est sous le grand soleil du Castellet que la GP de France s'est déroulé.

Des essais libres de grande qualité. Des essais de qualification très disputés.

MAV rafle la mise avec Prost en pole, mais les 2 HFT ne sont pas loin derrière... La petite star de PHE, AJ réussi enfin une séance de qualification plein, et place sa voiture en 4° position. Et RED suit avec ses 2 pilotes. Ces 6 pilotes ont chaussé les pneus rouges, et se tiennent en moins d'une demi-seconde.

Les autres, en pneus jaunes, et au-delà de la demi-seconde. Quelques surprises là aussi, où les BEE devancent les TEK, la seconde MAV, les QOS, etc...

Encore une fois, un beau mélange, une grille de départ couleur arc-en-ciel. Mais quid de la course ?

Elle fut intéressante, c'est un fait. La bataille des "rouges" opposera vite les HFT au MAV. Belle passe d'armes tout au long des tours avant l'arrêt. Les pneus rouges, c'est bien, mais ça s'use vite.
Et sortir des stands bien après la 20° place.... ça pique un peu....

Mais par le biais de la stratégie décalée avec un premier relais court, le top revient... pas forcément pour tout le monde...

A force de "sprints", de DRS, de freinages tardifs, le GP devient attractif. LES TEK sont bien remontées.
Les MAV ne sont jamais trop loin de la tête de la course.... Seul QOS semble faire défaut. Alors que tous les managers sont sur les charbons ardent pour gérer la course au plus près de la piste, le manager de QOS semble avoir disparu peu après le début de la course. On l'aurait vu entrer dans son camion-centre de commandement, et pas forcément seul.... Une affaire à suivre ?

Pour en revenir à la course, les position semblent se figer à l'approche du dernier quart de la course. Au 45° tour du Grand-Prix, sur 53, Castelli de TAZ explose sa voiture dans le muret de la ligne droite suite à la casse de la suspension arrière, forçant la "sortie" de la VSC pendant 3 tours. Et alors que les voitures allaient repartir, l'autre TAZ casse aussi sa suspension et doit abandonner. Par chance, pas de VSC mais juste un drapeau jaune pendant 2 tours.

La VSC puis le drapeau jaune ont permis le rapprochement des voitures, notamment les 3 premiers. Mais c'est bien maverick (MAV) qui remporte un nouveau GP, devant son coéquipier et les 2 TEK enfin rapides.

Derrière, la  5° place a été très disputée, et c'est Leroy (CMO) qui la prend, au détriment du Vétéran Nissa et dans l'avant-dernier virage, lui-même devançant Otto Matik (BEE). Ces 3 là avaient déposé un peu plus tôt Léa Tambay (HFT), Matt Matik (BEE) et Valentin Panis (CMO). Bizarrement pas de QOS dans les 10............... Ils sont 13 et 19..... Bizarre.........

1. rr maverick (MAV)
2. Pierre Prost (MAV)
3. Cyril Raymond (TEK)


En Coupe, du Coup, le ratage de QOS lui fait perdre le point de la qualification contre BEE (2-1, QOS).
MAV, avec sa nouvelle victoire, prend un 3° point contre TEK et se qualifie pour les demi-finales.
CMO grâce à la 5° place de Leroy reprend l'avantage sur GIP. Et HFT est aussi qualifiée en prenant son 3° point face à SBA.
__________

Pro

GCK qui faisait figure de favori en début de saison ne semble toujours pas au niveau. Pourtant, le 2 pilotes partiront de la première ligne. Devant les MUS et les ISL qui seront sur les 2 lignes suivantes et l'une derrière l'autre.
Ces 3 écuries vont animer ce GP. Et comme d'habitude, nouvelle victoire de MUS (doublé même à devant le finlandais au nom imprononçable d'ISL les 2 GCK et le 2° ISL. Derrière, c'est 1 tour minimum.

1. Anthony Leroy (MUS)
2. Nicolas Michel (MUS)
3. Väinämö Mäkeläinen (ISL)

__________

Débutant

BPU semble être redevenue l'équipe qui domine les essais, signant une nouvelle pole.

Mais en course, c'est encore compliqué. Alain Panis parti aussi de la première ligne a patiemment attendu le premier arrêt du pole-man pour ne plus lâcher la tête de la course et savourer une nouvelle victoire devant les 2 SMR.

A noter en marge du Grand-Prix la signature imminente chez SMR d'un nouveau pilote qui ne semble pas manchot.

1. Alain Panis (DOU)
2. Benjamin Jackson (SMR)
3. Marie Robert (SMR)


Episode 9 - Autriche

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/09_aut10.png

L'une des course les plus rapide.... environ 1 minute au tour.... Un tourniquet assez technique sur lequel tous les pilotes se sont donnés à fond. Aux essais libres, en qualification et en course.

Il fallait être bon pour partir en tête. Et avoir une excellente stratégie. La rapidité du tour pénalise chaque arrêts ravitaillement.

Partir en pneus rouges était donc un pari fou, pris pas Pierre Prost (MAV), Liam Smith (TEF), Le vétéran Nissa (HFT) et les 2 pilotes RED, Simopoulos et Juranowski. Les 5 premiers sur la grille, dans l'ordre.

La bataille fut étincelante, notamment entre Prost et Nissa, chacun prenant le dessus sur l'autre pendant les premiers tours. Mais Nissa, suite à une crevaison lente dû rentré plus tôt que Prost pour changer de pneumatique. Il se retrouva ainsi derrière le paquet lent....  28° à la sorite, ça pique un peu. Beaucoup même.

De son côté Prost lui ne perd pas trop de temps. Seul, il a continué à augmenter son avance, lâchant les RED et le pilote TEF. Trop rapide pour eux.

Et la bal dans les stands rebat les cartes à chaque fois. On cherche Qosmio, pas présent sur le muret pour gérer son équipe. Où est-il encore passé ? S'est-il encore éclipsé dans son Motor-Home en charmante compagnie ? L'enquête suit son court. Pendant ce temps, les TEK retrouvent leur compétitivité. Toujours devant dès que les MAV se sont arrêtées. Les TEK semblaient imbattable aujourd'hui.

Et ce grand-prix a ceci de spécial : dès que l'écart est fait, il est compliqué (mais pas impossible) de le réduire, sans mettre la voiture en sur-régime. Les écarts réalisés pendant a course restent à peu de choses près les mêmes à l'arrivée. Sauf en cas de VSC, comme se fut le cas encore une fois.

Les TAZ, très en difficulté depuis quelques courses font régulièrement partis des derniers, par la force des choses. Mais lors de ce GP, alors que les pilotes bataillaient pour rattraper les QOS, vraiment pas à leur place et à l'aise sur ce circuit, et ne pas se faire rattraper par les PHA. Mais l'inexpérience, et/ou la fatigue provoqua un accrochage entre les 2 TAZ. Castelli en mordant le vibreur est parti à la faute. En mode toupie. Il a percuté son coéquipier qui essayait de l'éviter. Castelli finissait sa course dans l'herbe, mais de nombreux débris jonchaient la piste. La VSC était utliisée pour permettre le nettoyage de la piste. Mais au redémarrage, 2 tours plus tard, Kral devait lui aussi abandonner, moteur, suspension et direction cassés... La voiture s'immobilisa dans un panache de fumée blanche en plein milieu de la piste, nécessitant une deuxième sortie de la VSC.

Ces 2 VSC ont figé la course en quelque sorte. Les F1 qui tentaient de faire leur retard sur la voiture de devant se trouvaient ainsi stoppées net en plein élan. Le vétéran ne put ainsi gagner que 2 places, laissant partir sa coéquipière et les 2 CMO (eux-mêmes bloquées).

Du coup, les TEK réalise un doublé (Raymond devant Beauclé), finissant de justesse devant les MAV (Prost, 3 - maverick, 4) bien revenues. Puis viennent Leroy (CMO), Tambay (HFT), V. Panis (CMO), loin devant Nissa (8) qui s'était débarrassé de O. Matik (9, BEE), Petit (10, BYG).


Du Côté de la Coupe du Monde, la situation des QOS laisse à désirer. BEE a encore une fois terminé devant QOS, égalisant ainsi à 2 partout. HFT, déjà qualifié, n'a laissé aucune chance à SBA de réduire le score.
Réduire le score, c'est pourtant ce qu'à fait TEK, mais trop tard malheureusement. MAV en ayant gagné les 3 GP précédents était déjà qualifié.  Au moins, l'honneur est sauf !

Enfin, CMO grâce encore une fois à une belle performance marque le point de la victoire et de la qualification !


1. Cyril RAYMOND (TEK)
2. Nicolas BEAUCLE (TEK)
3. Pierre PROST (MAV)

__________

Pro

Nouvelle domination de MUS... en course. Les 2 devancent le Finlandais de l'ISL, auteur de la pole positon au nez et à la barbe des MUS. Et devant les 2 GCK. Pas de surprise donc. Les positions se figent doucement.

1. Nicolas MICHEL (MUS)
2. Anthony LEROY (MUS)
3. Väinämö MÄKELÄINEN

__________

Débutant

La ballade de santé continue pour DOU, qui remporte une nouvelle victoire grâce encore a Alain Panis. Il devance les 2 SMR et sont coéquipier Dennis Grimm.
BPU confirme sont retour sur le devant de la scène en prenant une nouvelle pole position et en finissant 5 et 6 du GP.

1. Alain PANIS (OUU)
2. Benjamin JACKSON (SMR)
3. Marie ROBERT (SMR)


Episode 10 - Grande-Bretagne

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/10_gbr10.png

Le Royaume-Uni accueille la dernière course avant le "summer-break". L'occasion de faire un dernier tour avant de profiter d'une trêve méritée.

Mais pas tout le monde pourra en profiter : certains ingénieurs et mécaniciens devront travailler pour améliorer les F1....


En attendant, ce GP s'annonce ouvert, comme chaque saison. Pourtant, les MAV dominent encore les qualifications, en prenant la première ligne, devant Tambay (HFT), Simopoulos (RED) qui se place de temps en temps et Nissa (HFT). Ces 5 là partent en pneus rouges.Les autres seront en jaune. Qosmio semble revenir à la raison en gérant son équipe au plus près : les 2 voitures sont 6 et 7 sur la grille, devant les 2 TEK et les 2 BEE.

La preuve que Qosmio ne batifole plus ? La victoire au bout du GP.

Pourtant ce ne fut pas une course si simple au départ. Mais les arrêts prématurés des pilotes partis en pneus rouges à libérer la place. Et presque jusqu'au bout, le doublé tendait les bras à QOS (même si Qosmio les trouve moins sexy que la demoiselle avec qui il s'est enfermé dans le motor-homme en FRA et en AUT). Le premier drapeau jaune sorti au 44° tour a permis à maverick (MAV)de se rapprocher. Celui du 470 tour a permis à maverick de passer en tête.

Mais les 2 derniers tours avec un affolement de drapeau jaune a permis à Bonnet de reprendre la tête devant maverick, lui-même devançant Simon.

Les grands perdants du jour sont les HFT, hors du coup quasiment tout le GP, et donc fatalement hors des point (13 et 17!)

En Coupe, QOS grâce à cette victoire (et malgré une belle course BEE) prend son 3° point synonyme de qualification.
Même en étant passé au travers HFT fait toujours que SBA, pour le 5-0.
CMO et MAV remportent quant à eux leur 4° point, étant déjà qualifiés.

1. Théo BONNET (QOS)
2. rr maverick (MAV)
3. Loïc SIMON (QOS)

__________

Pro

Les essais et les courses se suivent et se ressemblent....

Le Finlandais de l'ISL est encore en pole devant les MUS (et un pilote KAR, pour une fois !). En course, c'est encore un doublé de MUS, Michel coiffant Leroy presque sur le fil. Le Finlnadais, lui est encore 3°.

1. Nicolas MICHEL (MUS)
2. Anthony LEROY (MUS)
3. Väinämö MÄKELÄINEN (ISL)

__________

Débutant

DOU a décidé de se mettre à l'abri avant les vacances. Panis 1er, Grimm 3° en sont la preuve. Mais SMR se bat et se rapproche autant que possible. La pole pour le nouveau pilote dont nous vous parlions il y a quelques jours. et la 2° place au final.

Et c'est BPU qui est retombé dans ses travers, passant à côté de ce GP.

1. Alain PANIS (DOU)
2. Harvey GREEN (SMR)
3. Dennis GRIMM (DOU)


Episode 11 - Hongrie

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/11-hon10.png

Fini les vacances, il faut se remettre au travail ! Il va falloir repenser stratégie, freinages tardifs, virages à la corde, accélérations..

Et à propos de stratégie, tout le monde s'est passé le mot : 15 voitures sur 32 partiront en pneus rouges. 15 !! Incroyable.

On retrouve les 7 premières lignes en pneus rouges. Plus un pilote qui s'est perdu dans le fond de la grille....

Le départ va être mouvementé. D'autant que seuls les pilotes de la première ligne ont l'habitude de s'élancer de ces positions : Prost et maverick (MAV) sont devant les 2 BEE et les 2 INE !!! Assez rare de voir ces 2 équipes si haut ces dernières saisons. Pour BEE, l'une des équipes les plus anciennes encore en Elite (la promotion en Elite remonte à la saison.... je vous laisserai chercher) même si il y a déjà eu des victoires, cela fait bien longtemps. Quand à INE, cette équipe fait partie des derniers promus officiels en Elite (avant PHE et VRT cette saison). Cela fait longtemps aussi qu'ils n'ont pas été autant à l'avant... Du coup, les QOS et TEK sont relégués en 8° et 9° ligne. Les premiers à partir en pneus jaunes....

Mais très vite, les F14 de MAV prennent le large. Et les BEE ou autre INE tentent de se maintenir tant bien que mal ç l'avance. Avec un certain lors des 3 premiers relais. Mis le dernier fut fatal. LES QOS les CMO et les TEK ont passé la seconde et opéré une remonté incroyable.

Ce n'est pas pour rien que derrière les MAV (Prost en tête et maverick), on trouve à l'arrivée les 2 QOS (avec le champion en titre qui monte sur le podium), les 2CMO et 1 TEK. La seconde TEK ? Victime de la hargne du vétéran pour rentrer dans les points, entraînant avec lui M. Matik (8) et Mercier (INE), deux des pilotes surprises des essais. Du coup, Raymond (TEK) est le premier hors des points.


Coupe.

Pour cette première manche des demie-finales, QOS grâce à sa victoire empoche le premier point face à HFT.
Dans l'autre match, c'est CMO qui arrache le point de haute lutte face à TEK !

1. Pierre PROST (MAV)
2. rr maverick (MAV)
3. Théo BONNET (QOS)

__________

Pro

Michel (MUS) était en grande forme pour cette reprise ! Grand chelem. Il a mis tout lt monde d'accord, aux essais, en course en vitesse pure et avec la victoire. Son coéquipier est derrière en "protection". Ces deux-là devancent les pilotes ISL. C'est une habitude à force...

La domination des MUS continue. En attendant la promotion.

1. Nicolas MICHEL (MUS)
2. Anthony LEROY (MUS)
3. Väinämö MÄKELÄINEN (ISL)
__________

Débutant

Là aussi, le leader a mis tout le monde d'accord pour la rentrée ! Un grand chelem pour Panis de DOU.
Derrière, SMR s'accroche, Jackson 2° et Green 4° encadrant Grimm,le second pilote DOU. BPU semble aller mieux et repointe son nez (5 et 6), devant les KAR et le SMA.

1. Alain PANIS (DOU)
2. Benjamin JACKSON (SMR)
3. Dennis GRIMM (DOU)


Episode 12 - Belgique

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/12-bel10.png

Le tourniquet de Spa. Et non le spa pour se faire du bien.... Quoique...

Un GP court en nombre de tour, mais le tracé le plus long de la saison. Et 44 tours sont haute pression.

Partir en tête, passer le premier virage devant la meute, c'est se mettre dans de bonnes conditions pour la victoire finale.

Les essais qualificatifs ont donc été acharnés. Et contrairement au Hungaroring, seulement 4 pilotes sont partis en pneus rouges. 4 pilotes, 2 équipes. les 2 premières lignes.... MAV en 1, RED en 2...

La meute suit en pneus jaunes, voire même en pneus gris pour certains. Un pari très risqué quand on sait que ces pneus ne sont pas suffisamment performants.

Quoiqu'il en soit, le départ, le premier virage est important. Pour tous les pilotes.

Et Prost, le plus rapide en qualification, devance maverick et les 2 RED. Ces 4 prennent le premier virage sans encombre. Comme tous les autres. Pas de catastrophe, c'est un bon point ! (certains même diraient : Belgium, one point !)

Prost va garder la tête de la course jusqu'à sont premier arrêt. Et une stratégie (4 arrêts) qui allait le laisser aux avants-postes toute la course. Avec son coéquipier.

A l'inverse, RED allait perdre cet avantage en allongeant ses relais, usant trop les pneus. Mais ce coup leur a quand même ramené les points des 9° et 10° place. Leur 3 premier points !!!

Entre ces 2 équipes, la course a souvent hésité à livrer son verdict.  Mina Okafor (VRT) obtenait sa meilleure place ne qualification pour ce GP (9), mais concurrence étant ce qu'elle est à ce niveau, elle rentra dans le rang rapidement. L'apprentissage est parfois douloureux.... VRT n'a toujours pas pris de point, et reste coller à la 15° place au championnat. Le premier relégable.

CMO, TEK, BEE (en pneus gris !), BYG, HFT, GIP, INE furent à un moment dans les points. Et pas que pour un tour. Mais la stratégie...

Les équipes comme TAZ, PHA, SBA, TEF ou PHE n'ont pas était en verve pour ce GP. Pour certaines d'entre elles, cela est récurrent. Nous avons pris l'habitude de les voir à l'arrière du peloton. Comme nous avons pris l'habitude de voir Qosmio disparaître avant la course. Comme ce fut encore le cas ce jour ! Résultat : des pilotes perdus, sans consignes de course. Et qui finissent 27 et 28 !!! Tristesse.

Tout cela n'occulte pas la brillante course des CMO et des TEK, souvent au coude à coude. Avec HFT venant jouer les trouble-fêtes.

Un bien beau GP au final, qui a tenu le public en haleine !

Prost s'impose devant maverick, pour le doublé des MAV. Suivent V. Panis (CMO) sur le podium, Beauclé (TEK) devançant de peu Leroy (CMO). Derrière Tambay (HFT) s'est mise à l'abris du retour de Raymond (TEK) et Nissa (HFT), occupés à essayer de se doubler, et enfin les 2 RED pour leurs premiers points (Simopoulos devant Juranowski)

En Coupe, C'est l'heure de la demi-finale !
QOS a perdu l'occasion de se rapprocher de la qualification en offrant un point à HFT (1-1).
Dans l'autre opposition, MAV n'a pas laissé la place à CMO d'égaliser !


1. Pierre PROST (MAV)
2. rr macvrick (MAV)
3. Valentin PANIS (CMO)
__________

Pro

MUS a enfin repris la main aux essais, empêchant le Finlandais de l'équipe officielle de réaliser une nouvelle pole-position. Et non content de partir devant (Leroy 1°, Michel 3°) MUS allait dominer la course. Même GCK monte des signes de faiblesses... MUS fait le doublé (Michel 1°, Leroy 2°) devant les 2 ISL et les 2 ULT. GCK fait 7 et 8 devant KAR (9, 10).

Mais le fait le plus important de la journée fut le départ en catimini de Maclaren. Sans résultats depuis bien trop longtemps, l'équipe avait voulu continuer contre vents et marées pour toucher les dividendes liées au classement. Mais hier alors que tous les pilotes allaient se réunir pour débriefer, les 2 MAC manquaient à l'appel. Et leurs garages étaient déserts. Pas plus de camions... Seuls quelques outils traînaient ça et là, ainsi que les F1....

Partis sans laisser d'adresse. Et surtout sans civisme, sans dire au revoir. Il va falloir trouver du monde pour la fin de la saison et rouvrir la promotion....

1. Nicolas MICHEL (MUS)
2. Anthony LEROY (MUS)
3. Väinämo MÄKELÄINEN (ISL)

__________

Débutant

DOU double. Encore. En tête lors des essais libre, mais pas en pole (1-Jackson (SMR) - 2-Prost (BPU), DOU a réalisé un nouveau doublé.

Il y a eu match.... pendant le premier relais. Dès la sortie, les DOU ont conduits en mode haute performance et personne n'a pu les rejoindre. Panis gagne devant Grimm. SMR occupe encore une fois le second rang... Jackosn, le pole-man devance Green. Ensuite HAR, BPU, MCL et SIM se sont disputés les restes.

1. Alain PANIS (DOU)
2. Dennis GRIMM (DOU)
3. Benjamin JACKSON (SMR)


Episode 13 - Italie

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/13-ita10.png

Le temple de la vitesse va-t-il confirmer l'ordre établi ou participer à un regroupement global ?

Quand on voit que 12 équipes tentent le coup en pneus rouges, on peut penser que c'est un regroupement. D'ailleurs, la première ligne est surprenante : Otto Matik et son frère Matt (BEE) occupe la première ligne. Devant les 2 GIP !!! Incroyable... MAV se cale sur la 3° ligne alors que Mina OKAFOR de VRT partira en 7° position. Sa meilleure séance de qualification ! Elle est 2 places devant son coéquipier (entre eux, Leroy de CMO). Course d'équipe en perspective ?

Le vétéran, lui, est toujours à la recherche d'une victoire qui lui échappe depuis bien longtemps. Son époque de gloire est passée. Il détient peut-être le record du nombre de titre individuel (5), mais le poids des années commence à se faire sentir. Même s'il jure ne pas se sentir "vieux" et reste un gamin dans sa tête. Une victoire lui ferait un bien fou...  En attendant, il s'applique comme toujours, et partira de la 1° place. Devant les 2 RED. QOS semble devoir suivre le GP (pas d'activité louche autour du motor-home). Les pilotes partiront néanmoins des 13° et 14° place.

Les BEE prennent un départ propre. Et résistent aux autres. Mais lors des arrêts, tout change. La stratégie prédomine. Et malgré une belle course, le 3° arrêt est fatal. Trop de temps perdu dans la "pit-lane" et le top 5, le top 10 qui s'envole. Fin de la course en 12 et 15.
Pour GIP, c'est la voiture qui a en partie pénalisé l'équipe. Parce que les arrêts non pas n'ont plus étaient tonitruants.... Bilan 14 et 17...

Quant au vétéran, il finit 16°. Toujours dans la première moitié. Ayant du se battre avec un moteur récalcitrant. Sa coéquipière elle du coup, marque les points de la 8° place. Et sans ce même soucis sur son moteur, elle aurait pu finir 7° (à la place de Juranowski de RED).

La grosse surprise vient de la place de QOS. Encore une fois, la présence du manager booste l'équipe. Il est présent, l'équipe gagne (et fait le doublé) ! CQFD. Et sur le podium, son meilleur ennemi, Raymond de TEK qui devance Leroy (CMO), Beauclé son coéquipier et V. Panis (CMO).

Le grand perdant, c'est MAV. 9° et 10°. DAns les points, mais de justesse. Rien de bien compromettant aux classment généraux.

Coupe

Mais en Coupe, ça joue. Cette contre performance permet à CMO de réduire l'écart (1-2). Et grâce à sa victoire, QOS reprend l'avantage sur HFT (2-1).

1. Loïc SIMON (QOS)
2. Théo BONNET (QOS)
3. Cyril RAYMOND (TEK)

__________

Pro

ISL tente de sonner la révolte. Väinämö MÄKELÄINEN prend la pole, d'un rien devant la GCK (enfin performante ?) de Maza. MUS prend la 3°place avec Martin (qui remplace Michel).
En course, par contre, MUS remet les pendule à l'heure avec une nouvelle victoire de Leroy, devant le nouveau (Martin) et les 2 ISL. GCK prend les 5° et 6° place, devant les ULT et les KAR.

1. Anthony LEROY (MUS)
2. Guillaume MZRTIN (MUS)
3. Väinämö MÄKELÄINEN (ISL)

__________

Débutant

Une nouvelle équipe fait son apparition : HOKAGE. Elle remplace une défection pour raison financière.
BPU va de mieux en mieux, du moins aux essais de qualification, avec une nouvelle pole pour Perrot. Il sera accompagné sur la 1° ligne par Jackson (SMR).
Panis (DOU) ne semble pas à son aise sur ce tracé. Et cela va se vérifié pendant la course. Il a passé une bonne partie de la course en tête, mais ls DOU semblaient nettement moins rapides que les SMR.
C'est même Jackson (SMR) qui a remporté la course. A la décharge de Panis, les drapeaux jaunes intempestifs et les VSC à cause des équipes mal classées et trop faibles ont mis fin à son espoir d'une nouvelle victoire. Derrière eux, leurs coéquipiers, dans le même ordre. Et dans le même tour... Les seuls dans le même tour.

1. Benjamin JACKSOn (SMR)
2. Alain PANIS (DOU)
3. Harvey GREEN (SMR)


Episode 14 - Singapour

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/14-sin10.png

La troisième série de courses est bientôt fini. Singapour est la 14° manche du championnant, la 4° de la série donc...

La pluie qui menaçait ne se sera jamais invitée pour cette course, mais la moiteur et la chaleur rendait les voitures vulnérables.

Cela n'a pas empêché 8 équipes de partir en pneus rouges. Pas de chichi, les 4 premières lignes.

Séance dominée par les MAV qui qont pu réparer les F14 ! maverick devance Porst sur la 1° ligne.

Derrière la bagarre  tourne à l'avantage de Raymond (TEK) et Leroy (CMO), seuls représentants de leurs équipes à l'avant et sur la 2° ligne. Suivent Tambay (HFT) et Simopolous (RED) sur la 3° ligne devant leur coéquipier placés dans le même ordre (Juranowski devant Nissa). QOS place ses voitures seulement en cinquième ligne. La première de pneus jaunes.

La chaleur ambiante allait monter de plusieurs degré dès le départ. les F14 prenaient la tête mais sans distancer les autres. Qui eux-mêmes ne distançaient pas les F1 en pneus jaunes. La victoire reviendra pour une grande partie à l'équipe qui appliquera la meilleure stratégie !

Et les premiers à s'arrêter prennent cher. Très cher.... Se retrouver derrière le meute dès le premier arrêts..... Vraiment pas top. Et à force d'efforts, ils sont (presque) tous remontés à l'avant.

Mais QOS, bien présent ce soir et TEK assuraient le rythme. Etre devant donne un peu d'air aux moteurs. C'est HFT qui a perdu beaucoup de temps, engluée dans le trafic. Et que dire quand les commissaires de courses ont oublié de sortir le drapeau au retardataire déjà à un tour qui à bloquer les 2 HFT...

Devant, dans le top 10, chaque place est disputée. MAV arrive à remettre ses F14 à l'endroit et donne la chasse à QOS. TEK peste derrière les retardataire, mais peut les dépasser plus rapidement que les HFT. Cela n'empêchera pas les MAV de revenir et dépassé Beauclé !

Et avec tout ça, il y aura seulement 5 équipes différentes dans le top 10. Les 2 QOS étaient intouchables ce soir (Bonnet devant Simon). MAV n'a pas fini en formation serrée, mais prends le podium (maverick) et la 5° place (Prost). V. Panis (CMO a réussi à s'intercaler presque par miracle !
Après ce TOP 5, Beauclé pour TEK, 6°.... Il a lutté pour éviter à De Laurenti (GIP, 7°) de continuer sa progression. Un peu plus loin, c'est Raymond, le 2° TEK qui  gagne la bataille de pour la 8° place. Devant Raymond (TEK, 9°) et Aer (GIP, 10°).

2 GIP dans les 10, ça faisait un petit moment... Derrière, le dindon, c'est BEE avec ses 2 pilotes... Battus par les 3 précédents, et donc hors des points !

De biens belles luttes à tous les niveaux pendant cette course !


Coupe.

Pour la Coupe, c'était quitte ou double... Soit QOS et MAV prenaient le popint de la "qualif", soit c'était la belle.

Comme QOS a gagné la course, l'équipe est qualifiée pour sa 2° finale consécutive. Pendant un moment, HFT a lutté, recollant aux ailerons arrières des QOS après le premier ravitaillement des QOS, mais ce ne fuit qu'une illusion. Dès leur second arrêt, encore empêtrées dans le trafic et pas aidé, il n'était plus possible de lutter. Quant à MAV, les F14 ont laissé plané le doute sur leur vélocité du soir, pour mieux tromper les adversaires.
Score : 3-1 dans les 2 oppositions. QOS et MAV qualifiées pour la Finale !


1. Théo BONNET (QOS)
2. Loïc SIMON (QOS)
3. rr maverick (MAV)
__________

Pro

Les courses se suivent et se ressemblent. Trop. Les MUS dominent, laissant très peu de miettes aux autres. ISL s'accroche à son rôle de second, alors que GCK s'effondre face à ULT qui monte en puissance....

1. Anthony LEROY (MUS)
2. Guillaume MARTIN (MUS)
3. Väinämö MÄKELÄINEN (ISL)
__________

Débutant

SMR s'accroche. Même si le titre ne sera pas pour cette équipe, ni pour ses pilotes. Des coups d'éclat aux essais (nouvelle pole de Jackson), souvent bien placée en course. Même si c'est plus souvent 3° et 4° derrière les 2 DOU, très performantes !

Derrière, BPU recolle (5 et 6) et on perd les autres.... Bon point pour les 2 nouveaux 18020682321380 et Hokage qui se partagent les places 7 à 10 !

1. Alain PANIS (DOU)
2. Dennis GRIMM (DOU)
3. Benjamin JACKSON (SMR)



Episode 15 - Russie

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/15-rus11.png

Dernier GP de la série. Un GP "pour du beurre" en Coupe, mais toujours important pour le classement général.

Un GP toujours spécial à appréhender. Certains pilotes ne l'aiment pas, d'autres le trouvent lent... Mais il est inscrit au championnat du Monde, donc il faut y participer.

Et ce GP pour une fois a été intéressant. Tout au moins aux essais qualificatifs.

En effet, peu de pilotes avaient décidé de partir en pneus rouges. En fait, ils étaient 6. Peu de pilotes, et surtout seulement 2 des équipes du TOP 5.

Il est donc normal de les retrouver sur la première ligne, grâce à leur expérience. Leroy (CMO) devance ainsi Tambay (HFT).
On voit aussi 2 pilotes qui montent en puissance, réalisant souvent de bonnes qualifications. Il s'agit des 2 RED. Mais ils sont seulement sur la 3° ligne.

La 2° ligne était occupée par 2 pilotes des équipes promues. Okafor (VRT) devançait d'un rien AJ (PHE).

Mais ces 2 pilotes allaient payer leur manque d'expérience à ce niveau, étant rapidement dépassées par les 2 RED. Devant Leroy s'envolait, suivie par Tambay. Mais partir en pneus rouges sur cette piste, c'était aussi presque rater son GP, en s'imposant un arrêt supplémentaire, ou des relais trop long....

C'est pour cela qu'on retrouve à l'avant dès leur premier ravitaillements, les valeurs sûres du TOP 3 : QOS, TEK et MAV.

Mais en Russie, MAV a laissé ses F14 au hangar. Ne pas faire d'ombre aux Mig....

Bref, le GP aura été animé tout du long. Certainement grâce à la position du DRS sur le circuit ainsi que la ligne des stands... Beaucoup de dépassement dans ces zones... La stratégie rien que la stratégie...

Les F14 au sol, c'est QOS qui reporte un nouveau GP. La différence est flagrante quand le manager est présent. Et il a bataillé avec son meilleur ennemi de ces dernières saison TEK.

Bonnet (QOS), le champion en titre s'impose donc devant Beauclé (TEK) et Simon (QOS). Souvenirs.
Derrière, MAV sans ses F14 limite la casse en finissant 4 et 6 (maverick - Prost), laissant Raymond (TEK) intercalé.

Dans ce top 10 on retrouvera finalement un seul 6 pilotes partis en pneus rouges. Certes, V. Panis, coéquipier de Leroy, se classe 9 pour son équipe CMO. Mais c'est Juranowski de RED qui prend la 8° place. Le seul de 6...

Les 2 dernière places du TOP 10 étant remportées pas les pilotes GIP. Encore une fois, les 2 dans les points. Axelle Aer prend le point de la 10°, ayant protégé tout le GP sa nouvelle coéquipière et débutante Sylvie Bromasseur.

Tambay (HFT) échouera à rentrer dans les points, terminant 11°, loin (5 sec) de la 10° place. Quant aux filles de la 2° ligne, elles finiront 16 et 17, AJ (PHE) ayant profité du dernier DRS pour dépasser Okafor (VRT). Ces 2 là ne devraient pas tarder à prendre des points, mais ne devraient pas trop traîner non plus : PHA dernier à avoir débarqué malgré toute la bonne volonté ne semble clairement pas au niveau et occupe la dernière place. SBA, l'un des deux derniers promus officiels en Elite (avec BYG et avant ceux de cette saison) est au-dessus de la ligne de relégation. juste derrière PHE et TAZ. Toutes ces équipes sont les seules à ne pas avoir marqué de point.

A l'opposé, MAV malgré son manque (relatif) de succès lors des derniers GP reste (très) solide leader. Loin devant QOS et TEK (écarty supérieur à 100 points entre chaque équipe).

Coupe.

Pour la Coupe, c'était la manche "pour du beurre". Mais les qualifiés (QOS et MAV) ont achevé le travail en prenant le 4° point.


1. Théo BONNET (QOS)
2. Nicolas BEAUCLE (TEK)
3. Loïc SIMON (QOS)

__________

Pro.


Deux équipes ont dominé ce GP : MUS et ISL. Et même si la promotion semble compromise faute de participants (mais on s'active en coulisse pour trouver au moins une nouvelle équipe).

Ces équipes sont largement au-dessus du lot. Normal pour MUS. Mais pour ISL, le promu, c'est une bonne surprise.

Surtout en partant depuis la pole (comme d'habitude, le Finlandais est le meilleur des 2 ISL), devant les 2 MUS.

Et l'obsession de la victoire est tellement grande chez ces 2 équipes (même si c'est toujours MUS qui gagne) qu'elles ont relégué le 5° pilote à 2 tours !!!

Seuls au monde !

Personne ne viendra les empêcher de tourner en rond et de rester devant....

1. Nicolas MICHEL (MUS)
2. Väinämö MÄKELÄINEN (ISL)
3. Anthony LEROY (MUS)

__________

Débutant

On prend les mêmes... Et on recommence...

Par les essais déjà.... BPU - SMR - DOU, 1, 2 et 3. Puis DOU, SMR, BPU, 4, 5 et 6. Joli panachage sur la grille.

Par conte, en course, on remet de l'ordre ! DOU (1-2), SMR (3-4), BPU (5-6).

DOU encore une fois victorieux s'envole vers les 2 titres. Rien ne pourra l'empêcher. A part elle-même. Derrière, SMR s'accroche à la seconde place, celle du vice-*champion et promu. BPU garde une très mince espoir. Mais il existe.

1. Alain PANIS (DOU)
2. Dennis GRIMM (DOU)
3. Bejamin JACKSON (SMR)


Episode 16 - Japon

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/16-jap10.png

Dernière ligne droite pour la saison 32 ! Il reste 5 grand-prix pour faire la différence : se sauver de la relégation ou être champion !

Même si certains sont déjà sur la voie royale du titre, rien n'est complètement acquis.

D'ailleurs, il faut commencer par remporter ce GP.

En Elite, Seul Juranowski (RED) et le Vétéran ont chaussé les pneus rouges pour le départ. Il est donc normal de leur (dans cet ordre) sur la grille de départ. Cette pole est une première à la fois pour RED et son pilote.
Derrière, tout le monde (ou presque) partira en pneus jaunes. A commencer par les QOS (Simon, 3 - Bonnet, 6), les MAV (maverick, 4 - Prost, 5), les TEK (Beauclé, 7 - Raymond, 8) et les GIP (Bromasseur, 9 - Aer, 10).

Et sur la piste, bien a pris aux 2 pilotes en pneus rouges. Il font le trou assez rapidement, comptant jusqu'à 5 secondes d'avance sur le troupeau.

Mais les pneus rouges sont très fragiles et s'usent très vite. Le contre-coup de cette tactique, c'est un arrêt précoce. Nissa s'y colle le premier. De leader avant le ravitaillement, il passe 28 à la sortie. Course finie ou presque. Juranowski un tour plus tard ne sera guère mieux loti : 26° en sortant. Les relais allongés ne changeront quasiment rien pour eux. Juranowski finira 17°, derrière son coéquipier qui revenait sur Nissa, 15 à la fin.


Pour les autres, les fortunes seront diverses. MAV avait des trous d'air. Pas top pour la stabilité des F14. TEK s'était déguisée en bambou, pour avoir un plus de souplesse (sans succès), et QOS, dont le manager est revenu à la réalité a repris le dessus.

QOS a remporté un quatrième succès de rang, revenant sur MAV qui limite les dégâts depuis ces 4 grand-prix.

Et c'est TEK qui galère en cette fin de saison. Une seule fois pendant le course, un pilote TEK a été en tête. Une seule fois. Et ne sera pas dans le TOP 5 final. Et l'autre ne sera pas dans le TOP 10 !

QOS s'impose assez largement, plaçant Simon en 1 et Bonnet en 2. Suivent à bonne distance les MAV, qui ont su redresser la barre dutrant le GP (maverick, 3 - Prost, 4). O. Matik prend des point intéressant pour BEE en finissant 5, devant la TEK version bambou de Beauclé.

S. Panis signe son retour en course pour CMO en prenant la 7° place, devant la seconde BB (M. Matik). Tambay (HFT), ferment ce TOP 10, loin derrière eux, mais loin devant les autres.

Les autres ? Raymond (TEK, 11), Leroy (CMO, 12), Aer (GIP, 13) et AJ (PHE) qui réalise la meilleure performance de sa jeune carrière en Elite !

On cherche encore els INE et les BYG qui nous ont habitué à mieux. Beaucoup mieux....

Coupe

La finale a donc démarré très fort ! Ente un équipe qui revient fort en championnat et qui doit défendre son titre en Coupe (QOS) et une autre (MAV) qui a dominé jusqu'à présent et qui semble marquer le pas en championnat ou tout du moins, gérer son avance.
Du coup, QOS 1, MAV 0.

1. Loïc SIMON (QOS)
2. Théo BONNET (QOS)
3. rr maverick (MAV)

__________

Pro

Le coup d'éclat des essais n'a pas été confirmé en course.
Aux essais, on a ISL devant (dans l'ordre !) MUS, ULT, KAR, CGK, TRA et AMG. Une équipe par ligne !
En course, MUS termine devant ISL, KAR ULT, CGK et un mix TRA/AMG.

MUS est officiellement champion.

1. Nicolas MICHEL (MUS)
2. Anthony LEROY (MUS)
3. Väinämö MÄKELÄINEN (ISL)

__________

Débutant

Les SMR ont répété leur gamme lors de ce GP. Les meilleures aux essais ET en course. L'objectif étant de réaliser la même course "at home" au prochain GP.

BPU et DOU se partagent les 2 et 3° ligne des essais. Devant HAR et 18020682321380 (!). En course, HAR a réussi l'exploit de mettre hors du podium DOU (4 et 5) ! Et ces 2 équipes sont les seules dans le tour du vainqueur !

1. Benjamin JACKSON (SMR)
2. Harvey GREEN (SMR)
3. George TAYLOR (HAR)


Episode 17 - USA

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/17-usa10.png

Chaotique. Si on devait résumé ce GP en seul mot, ce serait : chaotique !

Des essais perturbés par des changements météorologiques permanent. Impossible de définir une stratégie claire. Il faut faire la stratégie plus une ou 2 de secours.

Mais qui dit USA, dit aussi fête des F14. MAV dominait les séances qualificatives quelque soit le météo.

Il faut faire le show, donc partir de la première ligne !

Première mission accomplie. maverick devance Prost sur la grille. Derrière QOS prend la seconde ligne et TEK la 3°. Et le chaos commence. BEE place un pilote (O. Matik) 7° et VRT un (Okafor) 8°. AJ (PHE) prend la 9° place devant les 2 RED puis les 2 INE et son coéquipier (Michel, 14°).

Pas de HFT. Le manager est toujours à la recherche d'un nouveau pilote au moins pour la catégorie PRO, et multiplie les pistes, les contacts, les visio-conférences, les appels... bref, il a la tête partout sauf à gérer son équipe, qui prend l'eau, ratant les qualifs sans directives claires. GIP qui a connu des soucis mécaniques pendant tous les préparatifs du GP partira aussi de l'arrière du peloton. En compagnie des HFT donc et de M. Matik (BEE), qui a fait une sortie de piste pendant les essais pendant son tour chronométré. 5 dernières places inhabituelles, et course déjà perdue pour ces pilotes.

Lorsque les pilotes sont lâchés, la bataille est rude Devant. Mais aussi derrière !

Les habitués MAV, QOS, TEK s'échangent coups pour coups. Les 5 derniers de la grille font le maximum pour remonter. Les équipes peu habituée aux points défendent tant bien que mal leur place... Du suspens partout. AU moins pour les 2 premiers relais.

Avec la pluie, pas de DRS, donc pas d'aide au dépassement. Il est moins facile de dépasser, plus simple de tasser. Et c'est plus discret dans ce second cas. Mais ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'ils te fassent...

Si les 6 premières places se sont rapidement offertes aux 3 équipes dominant le championnat, les suivantes luttent aussi avec leurs armes. Ainsi, on a pu voir le viking de VRT pointer à la 9° place du classement pendant la course (8° à la fin du premier tour, mais suivant les stratégie....). Il terminera 11°. La pire place. Mais il l'a conquise avec le cœur. Et elle vaut tous les points du monde, car au classement général, cette 11° place sort VRT de la relégation. Pour le moment. Et la place première des écuries sans point devant l'autre promu PHE (AJ, 14 et Michel 16, entourant Okafor, l'autre VRT).

Mais dans les points ??? c'est ce qui compte !

Dans les points, les F14 ont été gênés par la météo, volant plus souvent à vue qu'aux instruments. Du coup, c'est QOS qui s'offre un nouveau doublé (Simon, 1 - Bonnet, 2). MAV grâce à Prost monte sur le podium, devant les TEK qui ont plutôt bien flottées dans ce GP, mais si ce n'était pas la panacée... (Raymond, 4 - Beauclé, 6). maverick finira lui 5°.

C'est O.Matik de BEE qui prend la 7° place. Place autour de laquelle il a navigué tout le GP.

Du coup, sans les HFT et les GIP dans les points, RED en profite (Simopoulos 8°, Juranoswki 10°), ainsi qu'INE (Mercier, 9°); qui se rattrape quelque peu du précédent GP.

HFT et GIP ont toutfois fait une belle remonté. Nissa finira 17, dans le même tour que le vainqueur ! Sa coéquipière elle, ainsi que les 2 GIP (23 et 24) seront à un tour. Même M. Matik (BEE) est remonté à la 26° place. TAZ (27, 28), SBA (29, 30) et PHA (31,32) ferment la marche à 2 et 4 tours (seul Michel de PHA est à 4 tours).

Et ces 3 équipes ferment la marche dans cet ordre au championnat constructeur.
Il leur reste 3 course...

Coupe

La nouvelle victoire de QOS devant MAV donne le point de la seconde manche. QOS mène 2-0. MAV qui a dominé jusque là semble à présent dans les choux. Parviendra-t-elle à remonter la pente ?

1. Loïc SIMON (QOS)
2. Théo BONNET (QOS)
3. Pierre PROST (MAV)

__________


Pro

Encore une course dominée par les MUS. Mais ISL n'a pas été aussi performante que d'habitude. Cette équipe n'aime vraiment pas l'eau ! Et c'est CGK qui fait son retour aux avants-postes, terminant 4 et 5, devant les ISL, les ULT, les KAR, les TRA. Les AMG fermant la marche. Une habitude maintenant.

1. Anthony LEROY (MUS)
2. Nicolas MICHEL (MUS)
3. Javi MAZA (CGK)

__________

Débutant

Les SMR volualient faire le show "at home", mais ce ne fut pas le cas. La pluie s'étant invitée, et ayant gâché la nouvelle vélocité des SMR.
C'est DOU qui tire son épingle du jeu. Pole et doublé. devant les SMR à chaque fois. De quoi gâchée encore un peu plus la fête.


1. Alain PANIS (DOU)
2. Dennis GRIMM (DOU)
3. Harvey GREEN (SMR)


Episode 18 - Mexique


Episode 19 - Brésil


Episode 20 - Abu Dhabi


La coupe

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/wc_ii10.png

Elle oppose les équipe de l’Elite entre elles. Pour cette deuxième édition, le plateau est relevé !!

Tour 1
https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/cdm_2_13.png

Tour 2 - les 1/4
https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/cdm_2_15.png

Tour 3 - les 1/2
https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/cdm_2_17.png

Tour 4 - La FINALE !
https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/cdm_2_19.png
Episode 18 - México

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/18-mex10.png

Après la pluie États-Unienne, le soleil Mexicain. Et des voitures globalement performantes.

Et dès les qualifications, on se doute que ce GP va être intéressant à suivre !

Même si MAV a ressorti ses F14 pour les qualifs. Prost en tête, et maverick premier des pneus jaunes (3 ligne, 6°). Sur la première ligne, Leroy, de CMO. Et sur la seconde, les RED. On commence à s'habituer à les voir si bien placés aux essais. Enfin, le vétéran Nissa ferme la marche des pneus rouges, sur la 3° ligne, devant donc maverick.

Tout le monde est bien concentré et présent pour ce GP. Pas de fausses notes. Et pas de faute de goût.

Et dès le départ, le F14 de Prost prend le large, laissant sur place les autres pneus rouges.

Nissa à la peine avec ses pneus est le premier à rentrer au 8° tour. La sortie, dans le trafic le pénalise lourdement (pos. 24). Les RED vont retarder le plus possible le ravitaillement, mais l'usure des pneus devient si intense que les voitures sont presque sur les jantes en rentrant aux stands. Ce qui va leur être fatal dans la chasse aux points.

Et les QOS se repositionnent, avec les TEK et la seconde MAV. On voit remonter des équipes telles GIP et BEE.

Et par le truchement des arrêts ravitaillements et du DRS, les places s'échangent, laissant ce GP vivant et indécis.

Et finalement QOS a fait le trou, on se demande encore comment, pour s'imposer et faire le doublé. Les F14 n'ont pas été aussi dominateurs qu'à l'habitude. Mais maverick hisse quand même sa F1 sur le podium, après s'être débarrassé de Leroy (CMO). Le rookie de la HFT, Berger pour sa première course s'offre un TOP 5. HFT semble préparer l'avenir.

Les TEK malgré une belle remonté vont lâché au fil du GP. Raymond arrive à reprendre la 6° place à Bromasseur (GIP), dans un grandissime dernier tour. Alors que son coéquipier Beauclé arrive quand même à prendre la 10° place devant le vétéran. Entre eux, le second  pilote MAV et le second Pilote GIP (Prost - Aer)

En fin de peloton, les équipes commencent à regarder la ligne de relégation. PHA reste bon dernier. Et VRT à pu sortir de la zone avec un très bon résultat aux USA. Mais après cette course, c'est le statu-quo.


Coupe.


Cette nouvelle victoire de QOS offre une belle remontée au classement. Mais surtout amène le 3° points, synonyme de victoire en finale de la Coupe du Monde.

Bravo à cette équipe qui conserve son trophée !


1. Théo BONNET (QOS)
2. Loïc SIMON (QOS)
3. rr maverick (MAV)

__________

Pro

Des qualifications disputées et remportées par le Finlandais d' ISL. Mais la course voit une nouvelle victoire et un nouveau doublé de MUS. Champion qui ne laisse que des miettes aux autres.

1. Anthony LEROY (MUS)
2. Nicolas MICHEL (MUS)
3. Väiämö MÄKELÄINEN (ISL)

__________

Débutant

BPU signe son retour avec la pole. devant DOU le leader du championnat et les 2 SMR.
Mais comme souvent depuis la saison dernière, BPU ne confirme pas en course.
DOU s'offre un nouveau doublé, de les SMR et les HAR. BPU arrive seulement en 7 et 8....


1. Alain PANIS (DOU)
2. Dennis GRIMM (DOU)
3.Benjamin JACKSON (SMR)



Episode 20 - Abu Dhabi

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/20-abu10.png

Dernière course de la saison. Le verdict qui sera rendu sera magnifique pour certains, implacable pour d'autres....

Quelques tours de roues et des destins différents. Pour la première fois, des équipes roulant en Elite seront reléguées. Mais lesquelles ? Tout reste possible. Il suffit d'avoir un point de plus que les autres. Le point de la 10° place par exemple.

La lutte entre PHA (16), SBA (15), TAZ (14), VRT (13) toutes sans point, et dans une moindre mesure (mais mathématiquement....), PHE (12) et BYG (11), avec 2 et 3 points s'annonce passionnante.

Comme la lutte pour le titre en cas de grosse conte-performance de MAV.

Et le suspens n'a pas manqué ! Dès les essais. Si MAV avait sorti ses F14 flanqués de jaunes, c'est une étonnante première ligne qui les a devancé !

Les Vikings ont sorti le Drakkar à moteur ! Harald Sigurdson signe sa première pole en Elite devant sa coéquipière Mina Okafor. Inédit !

Les MAV sont reléguées en 2° ligne, mais devancent un autre pilote en pneus rouge, la relève HFT, Jules Bianchi (5° temps).
QOS place ses 2 F1 en embuscade, juste devant les TEK (6 à 9). O. Matik de BEE ferme le TOP 10 de la grille. Et ses pilotes en pneus jaunes, ainsi que les 11° et 12 temps devancent 3 pilotes en pneus rouges (les 2 RED et le vétéran Nissa)!!!

Est-ce que le rouge est dépassé pour ce GP ?

Pas forcément ! D'ailleurs, les VRT et Bianchi s'envolent, comptant jusqu'à 6 secondes d'avance. Mais les autres rouges, empêtrés dans le trafic verront leur chance de victoire se réduire... Pourtant...

Les 3 en tête prennent cher avec cet arrêt précoce. Entre dans les 3 première et se retrouver 16, 20 ou 21, dans une meute agressive masi moins véloce... C'est MAV qui bénéficie en premier des ses arrêts, se retrouvant en tête pendant quelques tours, jusqu'au ravitaillement.

Et là, les 3 du début se réjouissent à nouveau. Surtout le petit Jules, qui se retrouve en tête du GP. Avec une stratégie encore complètement décalée. Et au deuxième arrêts, il sort bien mieux placé (12) que la première fois. Il est prêt pour tenter son coup. Il remonte jusqu'à la troisième place et là il rechausse des pneus rouges. Il se remet dans la ligne de la stratégie globale et basique des autres. Avec ce relais en pneus rouges, il reste dans les points, proche des autres, prêt à les "croquer". Et pour son dernier arrêts, il remet les pneus jaunes. LE trou est fait, il n'a pas perdu de place ! Mais en 2 tours, les pneus s'usent anormalement vite. Et les bandes jaunes sur les flancs des pneus s'envolent, laissant apparaître un dessin rouge. Sabotage.

Le manager de HFT qui avait finalement décidé de garder tout le monde puisqu'il ne restait qu'un seul GP a-t-il fait le bon choix ? Pourtant tout avait été bien planifié. La stratégie revue, passée au crible. Et au final, on retrouve encore des pneus rouges.. Obligeant le petit Jules à un nouvel arrêt. A qui profite le crime ? On peut estimer au maximum les points perdu à 40. La victoire qui se profilait au Brésil et un podium ici. Mais cela n'aurait gêné personne au classement. HFT était loin derrière CMO et loin devant BEE.

A moins que ce ne soit pour empêcher le talent d'un futur champion éclore ?

L'avenir nous le dira....

En attendant, devant, c'est QOS qui a pris le tête et ne la lâchera plus. Réalisant un  nouveau doublé et devançant MAV (3-4). TEK s'est simplifier el GP en restant discret et terminer 5 et 6. Pour compléter le TOP 10, on retrouve 2 INE (7 et 10), une BEE (8) et une CMO (9).

Hors des points, les RED. Mauvaise habitude. Mais le nouveau pilote (Wagner) semble prometteur. Elles entourent la seconde BEE. Et devance Bianchi, bien revenu malgré son arrêt supplémentaire. Il devance (de 3 places) son coéquipier, qui lui a servi de lièvre pour le DRS. Entre eux, les PHE, qui termine bien la saison. La première équipe des menacés. Officiellement sauvée.

Derrière le vétéran, les VRT ont du ressortir les rames pour leurs drakkars. La stratégie c'est bien, la suivre c'est mieux. Mais ça viendra avec l'expérience. En terminant 18 et 19, ils se sauvent !

GIP se rtetouve très bas pour ce GP. Problèmes mécaniques incessants. Il est tant que la saison se termine.

BYG mathématiquement sous la menace, et TEF, sauvé pour un podium ont fait le strict minimum, mais il faudra mieux faire.

En bas de classement, malgré un belle course, PHA ne peut finir mieux que 27 (et 31), et dit au revoir à l'Elite. Avec SBA, une nouvelle devancée par l'autre mal classé TAZ.

PHA (16) et SBA (15) sont les premiers relégués officiellement dans la Ligue.

SBA aura donc la particularité d'avoir été le dernier champion Pro promu (avant cette saison), et le premier relégué....

1. Loïc SIMON (QOS)
2. Théo BONNET (QOS)
3. Pierre PROST (MAV)

__________

Pro

A propos de champion MUS a dominé la saison. 20 GP, 20 victoires !

Malheureusement, il ne peut être promu faute de suffisamment de participants depuis l'abandon de Maclaren.... Derrière MUS ISL fait un très beau vice-champion pour un promu qui a crânement joué sa chance.

Mais MUS était vraiment trop fort. Espérons que le manager décide de rester....CAr avec les 2 relégués de l'Elite et les 2 promus de Débutant, il va y avoir du sport !


1. Nicolas MICHEL (MUS)
2. Väiämö MÄKELÄINEN (ISL)
3. Anthony LEROY (MUS)

__________


Débutant

DOU assuré du titre et de la promotion a fait relâche sur ce GP. Enfin, c'est l'impression extérieure.... BPU accroche une nouvelle pole,  deavnt les 2 SMR et les 2 DOU.

Et en course, les SMR se sont montrées plus agiles et plus rapide. Un nouveau succès de Benjamin Jackson, devant son coéquipier. DOU suit, puis BPU puis HAR.

Espérons que ces deux derniers lutteront la saison prochaine pour le tite !

1. Bejamin JACKSON (SMR)
2. Harvey GREEN (SMR)
3. Alain PANIS (DOU)


Petit Bilan de la saison

20 GP disputés. (pas de records)
QOS 11 victoires  (7 Loïc Simon, 4 Théo Bonnet) - 55% (35% - 20%)
MAV 8 victoires  (5 rr maverick, 3 Pierre Prost) - 40% (25% - 15%)
TEK 1 victoire (1 Cyril Raymond) - 5% (5%)


Pole : (pas de records)
MAV 10 (6 Prost, 4 maverick)
CMO 3 (2 Leroy, 1 V. Panis)
BEE 1 (1 O. Matik)
TEF 1 (1 Smith)
QOS 1 (1 Simon)
TAZ 1 (1 Castelli)
RED 1 (1 Juranowski)
HFT 1 (Bianchi)
VRT 1 (1 Sgurdson)

Meilleurs Tours (pas de records)
HFT 7 (4 Nissa, 3 Tambay)
QOS 7 (4 Bonnet, 3 Simon)
TEK 2 (1 Beauclé, 1 Raymond)
MAV 2 (1 Prost, 1 maverick)
CMO 1 (1 S. Panis)
INO 1 (1 Mercier))


Pro (records à confirmer)

MUS 20 victoires (10 Nicolas Michel, 8 Anthony Leroy, 2 Jérémy Alesi)

Débutant (confirmer si records)

DOU 15 victoires (14 Alain Panis, 1 Dennis Grimm)
SMR 4 Victoires (4 Benjamin Jackson)
SMA 1 victoire (1 Marat Zharapov)


Classement Final Elite (pilotes : seulement les pilotes ayant marqué au moint un point)

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/s32-el10.png
md-quotelink
medal 6006
126 days ago (Last edited by Jerry Nissa 67 days ago)
Les titres Constructeurs ( 3 divisions)

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/elite10.png
https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/pro10.png https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/dzobut10.png

P = Promu //// X = non promu

Titres Pilotes (Elite)

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/pilote11.png

Records Elite

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/pilote10.png https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/elite_10.png
------------------


Saison 30 /// en attente de nouvelle mise en page


--------------------------
https://i46.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/th/isl_s310.png



1 Beauclé Nicolas Team Khira
2 Prost Quentin INEOS
3 Raymond Cyril Team Khira



1 Bonnet Théo Qosmio F1 Team
2 Raymond Cyril Team Khira
3 Beauclé Nicolas Team Khira



1 Beauclé Nicolas Team Khira
2 Bonnet Théo Qosmio F1 Team
3 Raymond Cyril Team Khira



1 Raymond Cyril Team Khira
2 Beauclé Nicolas Team Khira
3 Simon Loïc Qosmio F1 Team



1 Raymond Cyril Team Khira
2 Beauclé Nicolas Team Khira
3 Mercier Quentin INEOS



1 Simon Loïc Qosmio F1 Team
2 Tambay Léa Heineken F1 Team
3 Bonnet Théo Qosmio F1 Team



1 Simon Loïc Qosmio F1 Team
2 Aer Axelle Girl Power
3 Bonnet Théo Qosmio F1 Team



1 Simon Loïc Qosmio F1 Team
2 Bonnet Théo Qosmio F1 Team
3 De Laurenti Aldo Girl Power




Les classements : 

Classement final


Elite


https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/s30_e_11.jpg https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/s30_e_10.jpg




Pro


https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/s30_p_10.jpg https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/s30_p_11.jpg




Débutant


[img][img]https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/s30_d_11.jpg[/img] https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/s30_d_10.jpg



md-quotelink
medal 6006
123 days ago
mise à jour


_____________Réservé
md-quotelink
medal 6455
122 days ago
au top :)
md-quotelink
medal 6171
122 days ago
Beau travail Jerry.
Je suis entrain de réfléchir à faire la même chose pour ma ligue sa va me donner d'autre idée de celle que j'avais déjà avant mais qui prenne du temps à faire et à mettre en place. 
md-quotelink
medal 6006
122 days ago

Johan
Beau travail Jerry.
Je suis entrain de réfléchir à faire la même chose pour ma ligue sa va me donner d'autre idée de celle que j'avais déjà avant mais qui prenne du temps à faire et à mettre en place. 



Merci ;)


Et tu me diras... peut-être je te repique l'idée lol ^^

Il faut bien faire vivre nos ligues et attirer le chaland ! ^^ ;)
md-quotelink
medal 6171
122 days ago

Jerry

Johan
Beau travail Jerry.
Je suis entrain de réfléchir à faire la même chose pour ma ligue sa va me donner d'autre idée de celle que j'avais déjà avant mais qui prenne du temps à faire et à mettre en place. 



Merci ;)


Et tu me diras... peut-être je te repique l'idée lol ^^

Il faut bien faire vivre nos ligues et attirer le chaland ! ^^ ;)



Pas de soucis ☺😉.

Et je suis tous à fait d'accord. Surtout que aujourd'hui je trouve que c'est beaucoup plus dure de trouver des managers motivés en catégorie PRO et débutant par rapport à il y a 1an environ c'était plus simple.
md-quotelink
medal 6006
122 days ago

Johan

Jerry

Johan
Beau travail Jerry.
Je suis entrain de réfléchir à faire la même chose pour ma ligue sa va me donner d'autre idée de celle que j'avais déjà avant mais qui prenne du temps à faire et à mettre en place. 



Merci ;)


Et tu me diras... peut-être je te repique l'idée lol ^^

Il faut bien faire vivre nos ligues et attirer le chaland ! ^^ ;)



Pas de soucis ☺😉.

Et je suis tous à fait d'accord. Surtout que aujourd'hui je trouve que c'est beaucoup plus dure de trouver des managers motivés en catégorie PRO et débutant par rapport à il y a 1an environ c'était plus simple.



Difficile de motiver les troupes. je les vois arriver en débutant. Connexion,  on entre dans la ligue, et après bah j'attends de voir les jours sans se connecter dans l'éditeur de la ligue... c'est 90% des joueurs....Alors les 10% qui reste, j'essaie de les chouchouter ^^

md-quotelink
medal 5613
115 days ago
Mise à jour après le Grand-Prix de Monaco
md-quotelink
medal 6455
112 days ago (Last edited by Qosmio T 112 days ago)
Raon le Taz https://i.ibb.co/TrvLHqb/2119772t.png

Julien https://i.ibb.co/XpgdpT8/2119772t-1.png


Eric https://i.ibb.co/qkTvDGt/2119772t-2.png
md-quotelink
medal 6006
105 days ago (Last edited by Jerry Nissa 103 days ago)
Mise à jour !

https://i.servimg.com/u/f46/11/55/14/35/recute10.png
md-quotelink
medal 6455
99 days ago
Super affiche, beau travail :)
md-quotelink
medal 6006
97 days ago
mise à jour
md-quotelink
medal 6047
92 days ago
j'adore les petits résumés des courses c'est génial!! 
md-quotelink
medal 6006
85 days ago
message mis à jour.

Ainsi que notre page Facebook : https://www.facebook.com/InternationalStarLeague/
md-quotelink
medal 6006
76 days ago
mises à jour faites
md-quotelink
medal 6006
71 days ago
Edité, avec les résultats du Japon et la mise à jour de la Coupe.
md-quotelink
medal 5609
67 days ago
Frans
Bravo, beau travail !


Je pense que mon message d'origine est mal placé XD. Je vais l'enlever.


En même temps, je suis content. Je ne retourne pas chez les Pro, je reste en Elite.
md-quotelink
medal 6006
57 days ago
A jour
md-quotelink
angle-double-left ios-arrow-back 1 2 3 ios-arrow-forward angle-double-right

You must be logged in to post a reply.